Le Cospaia et sa belle terrasse

Vous connaissez le Cospaia ? Non ? Moi non plus, et pourtant je suis passé devant un nombre incalculable de fois sans m’en rendre compte. Situé sur la Toison d’Or en face de l’Apple Store et au-dessus du Samouraï Ramen, où l’on mange de très bon ramen soit dit en passant, l’endroit est idéalement situé à deux pas de la station Louise.

Le Cospaia cache une très belle terrasse idéalement située pour admirer le coucher du soleil sur le Palais de Justice en sirotant un bon cocktail maison préparé par une main de maître ! S’ajoutant à ça, un petit vent frais, une aubaine avec les températures de ces dernières semaines. J’avais l’impression d’être en vacances l’espace de quelques heures. C’est fortement agréable d’être dans une bulle l’espace d’un instant, loin des bruits des voitures et de nos journées bien rythmées.

Les Cocktails

Le second atout de l’endroit, sa carte de cocktails. Bien sûr on retrouve les cocktails dits de base comme le mojito, le gin-tonic, mais on peut également choisir parmi une petite dizaine de cocktails tous plus prometteurs les uns que les autres. Même si, vous n’avez pas dans l’idée de manger, vous pouvez tout de même profiter d’un verre sur la terrasse séparée en deux pour accueillir autant pour l’apéro que pour le resto. On a pris le Red Garden aux fruits rouges en purée et au jus passion, un très bon choix ! L’autre était à base de gin et de basilic, un peu moins sucré et bien frais.

Si vous venez plutôt en fin de journée et que le temps est clément, vous aurez peut-être la chance d’assister à un très joli coucher de soleil. Ici le ciel était un peu sombre, mais on a eu malgré tout un coucher de soleil assez agréable.

Le resto

En plus des plats à la carte, le Cospaia propose deux menus découvertes à 49€ ou 39€ avec de l’eau filtrée à volonté. Les autres boissons sont à compter séparément. Le midi, une formule lunch avec une entrée et un plat pour le prix de 22€ est proposée, l’endroit situé au milieu d’une centaine de bureaux peut-être l’endroit idéal le midi pour manger entre collègues sans se ruiner.

Les entrées

On avait le choix entre trois entrées, on s’est laissée tenter par le carpaccio de boeuf et copeaux de parmesan et les asperges et émulsion de brocolis. Elles étaient croquantes et tendres, un vrai régal ! Le carpoccio de boeuf maturé quant à lui était fondant, l’huile d’olive bien parfumée avec quelques copeaux de parmesan qui aurait pu être un peu plus présent dans l’assiette selon moi.

Le plat

Le magret de canard avait une belle couleur rosée et fondait dans la bouche. Difficile d’en dire du mal, il n’y avait aucune fausse note dans ce plat mélangeant le sucré et le salé sans tomber dans l’écœurement. Le filet d’aiglefin manquait un peu de poivre et sel, mais l’assaisonnement est toujours un avis assez subjectif tant il est propre à chacun. C’était une belle assiette, assez saine sans trop de graisse avec un poisson généreux et de bons légumes.

Le dessert

Vous connaissez mon point de vue pour les desserts, ils sont souvent assez simples et parfois même un peu décevants comparé aux entrées et plats. Ici on n’est pas sur un sans faute, on devait avoir de la glace à la pomme et c’était malheureusement remplacé par de la vanille ce soir-là. La tarte Tatin était cependant bonne, les pommes aux muscat et safran ne goûtaient pas vraiment le safran plutôt le beurre, ce n’était pas un très bon choix.

Bref, le Cospaia existe depuis plus de 10 ans et s’est offert un petit rafraîchissement très réussi ! Il peut se vanter d’avoir une des plus belle et agréable terrasses de Bruxelles et ça, c’est un atout majeur dans le quartier. Et si vous venez par temps un peu plus frais, pas de panique la terrasse peut être entièrement recouverte et des chaufferettes sont prévues pour les plus frileux !

Le Cospaia

Rue Capitaine Crespel 1 – 1050 Bruxelles

Ouvert du lundi au samedi jusqu’à 22h30 en semaine et 23h00 le week-end.

 

Envie plutôt d’un restaurant dans le centre-ville ? Vous connaissez déjà le Métropole ?

 

/ Invitation

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire