La Boucle Noire de Charleroi

Un nouvel itinéraire de promenade urbaine à vu le jour, à Charleroi, il y a quelques années, la Boucle Noire.

Pourquoi ne pas découvrir Charleroi et ses terrils en faisant une randonnée ? Grâce à son passé industriel, les reliefs de la ville de Charleroi sont indéniablement la caractéristique topographique majeure de la région. La Boucle Noire permet d’explorer la ville autrement et de réveiller vos guiboles !

Des points de vue exceptionnels

On peut observer sur la photo ci-dessus, les terrils et les usines qui dessinent l’horizon. Un panorama unique qu’on ne peut observer que dans la région du centre. La randonnée est ponctuée de montées et de descentes parfois difficiles, mais qui offre à chaque fois, comme récompense, de superbes vues sur toute la ville. 

Le sentier GR412

Comme la randonnée est une boucle, vous pouvez décider de commencer celle-ci où vous le souhaitez. Grâce à la carte papier disponible à l’Eden et à la Maison du tourisme, vous pouvez préparer votre journée aisément. Vous pouvez également retrouver la trace sur Wikiloc et les étapes sur cheminsdesterrils.be

J’ai fait la Boucle Noire lors de l’événement organisé par l’Eden. Nous avons donc commencé la randonnée via la gare de Charleroi-Ouest pour nous diriger vers Marchienne-au-Pont en longeant les Forges de la Providence afin d’arriver à De Cartier. Ensuite, on traverse le château de Monceau, qui est magnifique en été, pour après longer un terril avant de monter en-dessus du Martinet.

Après une pause bien méritée, on continue vers le Terril Bayemont St-Charles qui nous a donné du fil à retordre. Après, nous sommes montés au-dessus du St-Théodore Est qui est accessible facilement via la route, si vous avez envie d’y monter sans faire toute la randonnée. On termine par celui Des Piges, où personnellement, j’ai adoré la vue.

Mon avis

Étant une grande fan de la randonnée et adorant ma ville, je ne peux que conseiller cette promenade (randonnée sportive plutôt ^^). J’ai toujours aimé faire l’ascension des terrils en empruntant parfois des chemins qui n’en étaient pas afin d’observer le grand Charleroi d’une autre façon. Le terril de Châtelineau est facile à grimper et la vue est belle. Il y a un ancien bâtiment parfait pour les photos URBEX.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par Caroline VML (@carolinevml)

Si vous avez envie de découvrir la ville autrement et de l’admirer d’en haut, n’attendez plus et chaussez vos bottines de marche. C’est parti pour 23 à 30 km d’expérience ! Certains passages sont plus difficiles et je conseille fortement d’utiliser un bâton de marche pour s’aider.

 

Vous voulez raccourcir la boucle ?

J’ai créé une petite boucle qui se concentre essentiellement sur la partie industrielle avec les terrils que j’affectionne particulièrement (j’en ai d’ailleurs ajouté deux) ! On a des beaux points de vue, du dénivelé et c’est déjà assez physique ! En moins de 3h00 vous en avez déjà pris plein les yeux et il vous restera du temps pour visiter Charleroi !

/ Caroline

 

 

3 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire