Le ruisseling, randonner les pieds dans l’eau !

Le “Ruisseling”, voilà un sport dont je n’avais jamais entendu parler avant mon voyage à Orcières Merlette. Le principe ? Remonter un torrent, une rivière les pieds dans l’eau… plutôt glacée ! En plus d’être assez physique, le ruisseling promet de rendre vos jambettes toutes légères !

Let’s go !

9:00 tapante, nous voilà au point de rendez-vous pour rejoindre Marie, du bureau des accompagnateurs, qui plus tôt dans la matinée, a déjà fait la randonnée une première fois pour s’assurer que le chemin est praticable. Il fait plutôt frais et je regrette déjà de ne pas avoir mis un pull par-dessus mon t-shirt. Ça ne durera pas !

On met les orteils, puis les pieds dans l’eau, c’est frais… très froid. Je me lance et hop les chevilles dans l’eau, je commence la balade. Premier étonnement, l’accroche des pieds sur les pierres est plutôt facile, on ne retrouve pas de couche de vase comme c’est souvent le cas par chez nous. Après quelques minutes, j’ai déjà de l’eau jusqu’à la mi-mollet et ça fait finalement un bien fou, ça réveille !

Après quelques mètres plutôt faciles pour nous permettre de nous habituer à la sensation de marcher dans l’eau et de trouver notre équilibre, on attaque des parties plus techniques. On grimpe par-dessus des pierres plus hautes, on zig zag pour en éviter d’autres et on avance la jambe comme on peut malgré le courant qui fait tout pour l’emporter. En plus de demander une bonne maîtrise de son équilibre, le ruisseling nous demande de concentrer notre force dans les jambes.

À la découvertes des plantes au bord de l’eau…

Marie nous arrête de temps à autre pour nous donner quelques informations sur le courant, sur la montagne et ses fleurs. Les pauses sont les bienvenues pour en profiter pour boire un coup et relacer ses chaussures. En parlant de chaussures, le mieux est de prévoir une paire de baskets type running et personnellement j’ai préféré garder mes chaussettes. Pour les vêtements, un short “type maillot” ou en tissus légers sera plus agréable surtout en cas de chute (et ça arrivera bien une fois 🙂 ) et comme on a vite chaud, un t-shirt. J’étais en short en jeans et c’était clairement pas une bonne idée, une fois mon short à l’eau, j’étais moins libre de mes mouvements.

Une sensation inédite !

La représentation que je m’en étais faite est loin de l’expérience vécue. Le ruisseling, c’est difficile de l’imaginer et même de l’expliquer tant qu’on ne l’a pas expérimenté. La sensation des pieds et des jambes dans l’eau ainsi que le jeu d’équilibre constant pour rester à la verticale est plutôt inédit. J’aime beaucoup la randonnée et y ajouter la sensation de l’eau fraîche sur les jambes en plus, c’est pour moi un combo gagnant ! C’est aussi un sport où l’on retrouve un peu d’escalade. Ici, on est clairement pas sur une course aux kilomètres, mais plutôt à la recherche de nouvelles sensations et aux petits pas franchit. Après plus d’une heure, nous avions fait à peine 1,5 km et pourtant j’étais déjà bien crevée et super contente de cette nouvelle découverte. Pour retourner au point de départ, on revient par la sentier en à peine 10 minutes… 😂. Ma trace est plutôt marrante à regarder. On observe bien l’irrégularité du trait synonyme de mes hésitations et retour parfois en arrière par rapport au chemin tout propre du retour.

Le ruisseling doit être fait avec un accompagnateur pour assuré votre sécurité. Comptez 19 € pour les adultes et 15 € pour les enfants.

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous ici !

Crédits photos : Caroline VML & Gilles Baron

 

/ Caroline

Laisser un commentaire