Chimay, randonnée et bivouac

Dégustation à l’Espace Chimay

Chimay est la première étape de notre petite aventure de trois jours, on commence avec un peu de malchance puisque la pluie a décidé de nous accompagner tout au long de la journée. On fait une rapide promenade dans le jardin de L’abbaye Notre-Dame de Scourmont, qui renferme une ferme, une fromagerie et une brasserie. Ensuite, on décide d’aller se réchauffer autour d’une dégustation de bière… de Chimay et de quelques morceaux de fromages à l’espace de dégustation. Je goûte pour la première fois la Chimay dorée, longtemps réservée aux seuls moines de l’abbaye.

Espace Chimay
Rue de Poteaupré, 5 B- 6464 Bourlers

BELGIQUE

Etang de Virelles

Après l’achat du pain et du fromages pour le lunch, nous avons repris la voiture pour nous rendre au point de départ de la randonnée. Malgré la pluie, on choisit de marcher autour du lac de Virelles, qui passe par la réserve naturelle agrée des prés de Virelles. Cette réserve offre un très beau paysage et permet d’admirer des tapis de nénuphars. C’était très beau. La randonnée a un côté poétique, cette partie nous donne l’impression d’être au Parc de Frontenac au Canada. La traversée du bois de Blaimont demandera un peu de force dans les jambes et fera monter votre cardio. Cette randonnée à quelques kilomètres de Chimay est un juste équilibre entre moments plus doux pour observer la faune et la flore et des passages plus intenses pour se dépasser.

Afin de pouvoir observer les oiseaux, par exemples, des passereaux des marais, n’oubliez pas vos jumelles !

Balisage et itinéraire

Comme il faisait mauvais et que nous avons pris quelques averses en pleine face, entre le point 13 et 14 nous avons coupé la randonnée et rejoint directement le point 23. Nous avons eu du mal à rejoindre les deux morceaux de randonnée mais après être à nouveau passés sous des barrières, nous avons retrouvé notre chemin. Vous pouvez retrouver la balade sur ce site.

Une nuit sous tente dans le bivouac des Crayats

Malgré la pluie, nous dormons en bivouac comme prévu. On se rend en voiture jusqu’au bord du bois et on embarque nos affaires. L’idée ici n’est pas de marcher avec nos affaires toute la journée, mais d’expérimenter la nuit en forêt avec le chien. Nous n’avons qu’une tente 2 sec pour l’instant de chez Décathlon, ce modèle n’est pas très pratique en randonnée itinérante. C’est génial en festival, moins en voyage.

Avant de faire un bon feu, on procède à un nettoyage de la zone où nous allons dormir (enlever les grosse pierre et les morceaux bois). Ensuite, nous partons à la chasse aux bois secs pour faire le feu, sacré défi au vu de la pluie tombée plus tôt. Au menu ce soir, pomme de terre, lard, champignons et du fromages de Chimay ! A peine avions-nous terminé de manger qu’il s’est remis à pleuvoir de plus belle jusqu’au petit matin. Hormis la pluie, nous avons bien dormi et aucun animal n’est venu troubler notre sommeil.

Au réveil, un peu de lard, des oeufs et des haricots pour le petit déjeuner accompagné d’un bon café. Entre temps nous avons acheté un filtre à café en silicone qui se replie, léger et peu gourmand en place. Beaucoup plus simple, on moud notre café à l’avance. Les gamelles viennent toute de chez Decathlon ainsi que les couverts. Pour la gourde et la boîte à tartine, vous retrouvez mes favoris dans un autre article juste ici.

Maintenant, en route pour Orval !

 

/ Caroline

Laisser un commentaire